× ferme ici cette fenêtre
COVID-19 Qu'est-ce qui change ?
En savoir plus

Stage et formation en créativité

La créativité est l’énergie vitale de la création accordée à l'Humanité. Elle nous invite, en toute liberté, à participer activement à la beauté et au confort de notre réalité.

La créativité est guérisseuse parce qu’elle permet d'accueillir, de transcender et de relativiser notre perception de la réalité intérieure et extérieure, sans cesse chahutée par le souffle du chaos qui nous porte.


  • La créativité
  • est le pouvoir majeur dont nous avons hérité de la création. Si elle nous permet d’œuvrer pour notre épanouissement matériel et spirituel, son pouvoir semble s’étendre au-delà du visible. Son pouvoir n’a de limite que celui de la volonté de notre conscience, qui met un frein à la liberté d’action, nous invitant à une attitude responsable à l’égard de nous-même, d’autrui et de notre Terre nourricière.
  • Ainsi, la liberté d’action
  • est le terrain fertile de déploiement de la créativité.Sans liberté, la créativité se meurt.
  • La conscience sonne
  • en permanence le glas pour nous responsabiliser face à cette liberté d’action vers laquelle la créativité nous incite à aller, au-delà de tout jugement moral. L’assouplissement de notre conscience, afin d’élargir de façon responsable le champ d’expression de la créativité, est un travail quotidien qui trouve sens dans la compréhension du processus de la création, celui qui nous a amenés à être là, sur Terre. C’est de ce travail et de cette compréhension qu’il est question en art-thérapie d’éveil.
  • La créativité ouvre
  • la personne à ses potentialités cachées et permet de renforcer la confiance en soi. Si la créativité trouve un écho favorable auprès de personnes sensibles à ses vertus thérapeutiques, que ce soit à des fins personnelles ou professionnelles, l’intérêt économique y trouve aussi son compte.
  • La créativité n’est pas
  • la panacée salvatrice que se réserve en exclusivité la clientèle des centres médico et autre, ni celle du bien-être. Ni l’apanage d’une élite d’artistes, de designers, de chercheurs ou de chefs d’entreprise. La créativité est le bien de toute l’Humanité.
  • La créativité se trouve
  • éclamée dans presque tous les secteurs de la société. Un grand nombre d’entreprises en font d’ailleurs leur credo et exploitent impitoyablement l’énergie créatrice de leurs employés, qui rentrent en fin de journée chez eux, complètement vidés de leur substance vitale. Le stress, et plus tard la dépression, sont inéluctables.
    L’activité créatrice, permet de rester en bonne santé mentale et de retrouver le goût de vivre en harmonie avec son enfant intérieur.

    Les consciences s’ouvrent et les reconversions professionnelles se multiplient. La revendication est portée par l’étendard de la liberté créatrice. Chaque personne qui s’éveille, apprend à concourir à son propre épanouissement, et partant, à celui de son environnement.
    LE PROCESSUS CREATIF
  • Les étapes clés du processus créatif
    • ① Étape du minéral (Le corps)
    • • Connaissance et reconnaissance • Catharsis, lâcher prise • L’engagement
    • ② Étape du végétal (Le vivant)
    • • Naissance • L’ancrage • Le ressourcement
    • ③ Étape de l’animal (l’émotionnel)
    • • Acceptation • L’impulsion de vie • L’expérience
    • ④ Étape de l’humain (Le mental)
    • • Conscience • L’organisation • La responsabilité
    • ⑤ Étape de l’éveil •
    • (La créativité)Guérison • La libération • La célébration
  • Le processus thérapeutique
  • de la création, décrit brièvement ici, est un repère sécurisant sur lequel s’appuie l’art-thérapie d’éveil afin de ne pas s’égarer dans l’étendue vertigineuse de la création.
  • L’art-thérapie d’éveil
  • inscrit l’acte créateur dans un processus évolutif qui accompagne la personne vers son éveil. Elle œuvre dans le sens de la responsabilisation de la personne, l’invitant à considérer les épreuves traversées, comme des données de vie immuables. S’il est juste de mettre de la compréhension et du sens dans son histoire personnelle, il est essentiel de revenir rapidement au présent créateur, car c’est sa propre attitude à l’égard des épreuves qui doit changer, afin de garantir son indépendance et le respect fondamental de sa liberté, et celle d’autrui (perdus lorsque la personne ne croit plus en ses ressources créatrices, et se tourne trop souvent vers le passé.
  • L’acte créateur et le processus créatif
  • Inscrire le travail sur soi
  • dans une démarche qui respecte les différentes étapes du processus créatif (Minéral, végétal, animal et humain), permet d’accompagner la personne en toute sécurité. Comme cela est posé par les scientifiques, nous portons en nous, tous les éléments de la création.
  • Dans l’acte créateur,
  • le souffle originel du chaos agit à l’intérieur de la personne de la même manière que dans le processus cosmologique. Le big bang correspond à la pulsion créatrice. Le lâcher prise est salvateur. C’est l’étape première, celle du minéral, qui porte une énergie chaotique.
  • La personne libère
  • son énergie à l’état brut. La catharsis est là. Ensuite, vient l’étape du végétal. Plus accueillante. C’est la mystérieuse naissance de la vie. Les formes et les couleurs invitent le chaos à s’ordonner et à se dynamiser progressivement pour permettre à l’animal de s’y développer. Les couleurs s’affirment et apportent un dynamisme à l’œuvre qui se construit dans le processus d’évolution de la création.
  • À cette étape,
  • la pulsion animale se réveille, s’observe et se canalise dans la couleur.
    La sublimation est là. Le mouvement d’évolution se conscientise avec l’arrivée de l’étape humaine qui appelle à l’organisation, au dialogue avec les formes et les couleurs. Au recul indispensable pour relativiser ce qui se joue dans l’œuvre qui renvoie le reflet du miroir de notre réalité...